En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, cliquez-ici.

Fermer x

18/05/2012

Best of 2012 - Tout est dans taux !


Dans cette période de turbulences entre austérité et croissance, et après avoir vu les Entreprises au rayonnement international plus solvables que les Etats, nous sommes aujourd’hui confrontés au risque sans taux, sous l’effet d’un « fligth to quality » excessif qui se résume en Europe à la seule considération des taux Allemands qui s’échangent à 1.7 % seulement !Alors la question se pose de la lecture de la prime de risque à considérer et sur quelle référence pour un investisseur domicilié en Zone Euro ?

Depuis la mise en place de du traité de Maastricht, nous avons assisté au resserrement de la fourchette des taux souverains de la Zone Euro, sous l’effet notamment des dévaluations monétaires. Avec l’euro en 1999, tous les pays se finançaient quasiment au même taux à long terme. Depuis la crise de 2008 et l’entrée en récession durable de certains pays de la Zone Euro, le spread entre les pays n’a cessé de s’accroitre atteignant aujourd’hui 25,83 % entre l’Allemagne et la Grèce et 1.18 % entre la France et l’Allemagne…

Ce bouleversement, nous a amené à recalibrer notre modèle M.U.S.T.® en revoyant la définition de notre référentiel de taux risque, tout en maintenant une exigence une prime normative de 400bp ajustée du bêta de chaque valeur retenue au-dessus du taux sans risque.

Aussi, et à la faveur des travaux de nos Comités Semestriels d’Innovation Scientifique, nous avons décidé de mettre en place un référentiel de taux sans risque plus prudent : Nous retenons désormais le taux composite des emprunts d’Etats à 10 ans des pays membres de la Zone Euro pondérés de leur poids économique (PIB). En effet, en pondérant le taux 10 ans de chaque pays par le poids de son PIB dans la Zone Euro nous obtenons un taux sensiblement plus représentatif de la réalité du marché sans risque de l’univers d’investissement considéré, pour les investisseurs qui nous font confiance.


Notre exigence de rendement économique (R.M.V) devient donc :
Exigence de R.M.V = Taux sans risque Composite + (400bp) x bêta de la valeur.



Au jour de la publication, l’exigence de R.M.V du marché ressort à 8,37 %, soit un PER avant impôt < 12x
M.U.S.T.® soutient donc sa discipline dans la sélection de valeurs avec plus d’exigence encore !